1630 : C’est la date des premières traces écrites retrouvées liant la famille Boccard aux vignes de Poncieux. Au départ la polyculture était de mise et la production de vin rouge permettait de fournir les habitants du plateau d’Hauteville, trop haut en altitude pour permettre la culture de la vigne.

Dans les années 1950, le père et l’oncle de Daniel se sont lancés dans l’élaboration de vin pétillant à base de gamay, coloré par des « teinturiers ». Au décès de son père en 1979, Daniel a repris l’exploitation avec sa mère et son oncle, tout en continuant sa carrière de pilote de course de côte (7 fois champion de France de la montagne).

En 2000 il stoppe sa carrière, se consacre à la vigne de la même manière qu’il gérait la course et ainsi modernise le domaine, se lance dans la méthode ancestrale, la méthode traditionnelle, puis les vins tranquilles avec non plus le but de créer un spectacle visuel comme en course, mais celui de flatter les papilles de ses clients.

En 2016 sa fille Laura après ses études de marketing et plusieurs voyages en immersion à l’étranger a rejoint son père sur le domaine, elle a permis à Daniel de continuer à avancer, attaquer une transition biologique, se lancer dans l’export, et continuer la course au saveurs.





Daniel dans les vignes en 1977
Daniel dans lesvignes en 1977


Daniel à l’époque de la course de côte
Daniel à l’époque de la course de côte
Daniel et son père André pendant la mise en bouteilleDaniel et son père André pendant la mise en bouteille